Régénération

Vue aérienne de la forêt

Aukera - 64

Les fortes et réputées précipitations du Pays Basque plus l’âge végétal avancé entraînent une perte de fertilité importante au sein des forêts du domaine, conséquence d’un lessivage multi-factoriels. La pauvreté biologique des bas étages forestiers carence la présence racinaire, indispensable à l’infiltration de l’eau et des nutriments qu’elle transporte. Le manque de lumière causé par la taille des arbres de canopée, ne permet plus l’installation d’une couche végétale de couvre sol. Le potentiel photosynthétique et la température au sol sont trop faible pour les besoins physiologiques de la plupart de la vie aérobie.

La topographie et la morphologie du site impose une intervention mécanique, la traction animale ne peut travailler en montant et sur de telles pentes. Or les forêts du domaine sont principalement situées en bas du site et donc loin et en contre bas des accès principaux. Elles occupent également les parties les plus ingrates en terme de dénivelé. Un tracteur de maximum 10 tonnes, équipé d’un treuil, sera chargé de remonter les grumes abattues. Les disposant sur des cales en bois, exposées à l’Ouest, prête pour le séchage nécessaire à leur valorisation. Les travaux devront s’effectuer par temps sec et sur sol réessuyé.

 

Les zones de prélèvements sont définies en fonction des arbres à haute valeur d’usage et à l’accès qu’elles permettent. Les zones de treuillage et de circulation ainsi que l’emplacement de stockage pour séchage devront être préalablement étudiées et préparées afin de limiter les dégâts potentiellement causés sur les populations environnantes, le sol et l’arbre abattu.

mouton

AUKERA - 64

C'est pour le propriétaire du Domaine des Cimes à Jatxou, qu'une conception de gestion des pâtures a été réalisée par Phacelia en novembre 2018.

Environ 2.8 ha des 30 ha du domaine sont des prairies de vivaces sauvages, en voie de fermeture (avancement forestier en cours) et montrent des signes de dégradation de fertilité. Fortes précipitations et manque de matière organique animale sont les principaux facteurs qui diminuent les potentiels de fertilité du sol et de sa faune.

 

Implanté au Pays Basque, le domaine propose ses prairies pour la pâture d'ovins, selon les méthodes et techniques du pâturage tournant ou pâturage dynamique, qui s'inscrit dans le concept de "l'holistic management", développé par Allan Savory.

Une année d'expérimentation avec un éleveur voisin du domaine va être mis en place à partir de février 2019, sous la forme d'un commodat. Un cahier des charges a donc été établi pour mettre en place le pâturage dynamique.

Le pâturage dynamique des brebis s'implante également au sein de la noiseraie afin de réguler le balanin, parasite du noisetier. Ces expériences sont très efficaces et demandent à être développées chez tous les cultivateurs. Le label Bio n'étant pas possible en France pour cette raison de parasite, l'invitation des animaux semble être la voix la plus efficiente pour faire avancer la filière.

Phacelia SIRET 824 246 797 00024

TVA non applicable, art.293 B du CGI

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now