Mycorhizes

Éléments discrets et indispensables à la vie de 98% de végétaux

Les mycorhizes sont des associations symbiotiques contractées par les racines des végétaux avec certains champignons du sol. Ces derniers leurs permettent d'accéder à des éléments nutritifs indispensables et de l'eau qui se trouvent loin de leur portée racinaire. Les mycorhizes permettent d'accroître la surface de prospection de plusieurs dizaines de m2 voir Km2.

Les Mycrohizes, Qésako ?

Cette page a pour intentions de transmettre des ressources, des fiches techniques, des informations relatives aux mycorhizes ; dans l'espoir de voir évoluer les espaces de cultures vers plus de résiliance par des systèmes interconnectés. 

Les mycorhizes sont les fondamentaux des trames brunes du sol et de la croissance de 98% des végétaux.

Les bénéfices des symbioses mycorhiziennes :

  • Amélioration de l’absorption minérale, des oligo-éléments et des ions

  • Libération par catalyse du phosphore, de l'azote, du fer et d'autres minéraux organiques complexes : acides aminés, protéines, polyphénols, acides nucléiques, phytates

  • Meilleure absorption de l’eau

  • Lutte contre la sénescence prématurée des végétaux grâce aux propriétés antioxydantes

  • Meilleure résistance aux stress hydrique, thermique et abiotiques (métaux et pollution)

  • Amélioration de l’enracinement et de la ramification radiculaire

  • Durée de floraison prolongée

  • Stimulation de mécanismes naturels de défense (bioprotection mycorhizienne)

  • Développement dans le sol d’une microflore bénéfique

  • Amélioration de la structure du sol.

manteau-mycorhize.jpg

Les 7 familles majeures de mycorhizes 
Chaque genre ou "famille" de mycorhize à son biotope et ses espèces de prédilection : graminées, plantes annuelles, plantes vivaces, arbres fruitiers, feuillus, résineux, myrtilles, bruyères, orchidées, plantes aquatiques, plantes sableuses, plantes maritimes.
 

  • Endomycorhize Arbusculaire, associée principalement aux feuillus, plantes annuelles, graminées, aux légumes des plaines alluviales, aux fougères, mousses et plantes d'eau à basse altitude. Les champignons mycorhiziens sont de la famille des gloméromycètes.

--> la truffe, la pézize, la morille par exemple.

  • Ectomycorhize, en moyenne montagne pour les forêts mixtes de feuillus, les arbres fruitiers et les résineux (les angiospermes et les gymnospermes en général). Les champignons concernés sont des champignons supérieurs type basidiomycètes et ascomycètes (lichen), dont certains sont des comestibles réputés.

--> cèpe, russule, amanite, agaric, polypore, pied de mouton, girolle, bolet, matsutake, lactaire

  • Ectendomycorhize, concerne quelques espèces qui possèdent la faculté de réaliser les deux mycorhizes comme le tilleul, l'érable, le peuplier, le pin maritime. Dits arbres transitionnels car ils ont su migrer du biotope océanique vers un biotope montagnard; ils appartiennent à des milieux mixtes comme les peupleraies. Les champignons qui s'associent spécifiquement à ces arbres sont les deutéromycètes.

  • Ericoïde est une symbiose spécifique des éricacées de la famille des bruyères, des rhododendron, des azalées, des bleuets et des myrtilles. Ces biotopes se trouvent en haute montagne, dans les tourbières, les landes d'altitude, les fynbos, les éboulis rocheux, les terrains sableux, les dunes, les étendues de spaignes saturées en eau. Ce sont des sols acides, voir très acides ph inférieur à 4, et pauvres en nutriments. Les champignons regroupent seulement quelques dizaines d'espèces d'ascomycètes.
    --> Pezizella ericae et Oidiodendron maius par exemple.

  • Arbutoïde sont des champignons basidiomycètes associés à quelques rares éricacées comme . Les micorhizes sont du genre Sebacina. Leurs biotopes de prédilection sont la haute montagne et les tourbières.
    --> Sebacina

  • Sebacinoïde concerne des champignons du genre sebacina et piriformospora, cette dernière démontre des propriétés antioxydantes aux bénéfices de la plante hôte.

  • Les Orchidoïdes sont des mycéliums intracellulaires pelotonnés du règne des basidiomycètes et quelques méconnus mycélium stériles. Ce sont des symbiotes exclusifs des orchidées, qu'elles soient des forêts, des plaines, des milieux tropicaux ou de hautes montagnes.

Quelques ressources

Cliquez sur les images pour accéder aux ressources

Programmes de recherches

LOGO ROND Permaforêt.png
Centre étude de la forêt.png
MYCOAGRA_inra_image.png